THE TREE OF LIFE, de Terence Malick, vu hier.

Plus j’y pense plus je suis en colère que l’on ait donné la palme d’or à ce film… Quelle décadence ! Un collage d’images et de scènes et d’esthétiques vues 100 fois, au service d’une philosophie simpliste et d’un christianisme militant ! Les scènes de dinosaures sont tout simplement grotesques et anthropo-centriques, toutes les parties documentaires témoignent d’un scientisme naiseux, accompagnées de grondements assourdissants censés, je suppose, nous donner une idée des forces écrasantes dans la nature… Qu’on ne s’y trompe pas « the life » dont il est ici question est celle, que l’on suppose intéresser toute la planète, de la vie des classes moyennes chrétiennes américaines, sous-tendues par un bête déterministme génétique animal, et du freudisme à la truelle US. Les superbes images dont la presse a parlé ressemblent aux pubs d’Air France : de belles gens sous un soleil parfait et un ciel bleu azur… Bref une grandiose connerie au service d’une propagande évangéliste gerbante.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accablements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s