Philosophie (aboli bibelot ?)

Héraclite, Platon, Marc-Aurèle — ceux-ci en Grec —, Pyrrhon qui n’a rien écrit, Montaigne, Descartes, Spinoza, Pascal, Kant, Schopenhauer, Freud, et qu’en reste-t-il ? (Au deux derniers toutefois, je dois la confirmation spirituelle de l’Être, ce qui n’est pas rien !) Qu’en reste-t-il lorsque le sommeil se retourne sur l’abîme ? Voici ma philosophie : je me jette dans la nuit, j’étreins de grandes masses sombres, eles n’ont pas de forme dans l’ombre, je lutte, je me cramponne au monstre — comme Robert-le-Diable le fit aux pieds du Pape, dans les enluminures des retables et les coups des huissiers — au matin plein de sang je n’ai pas lâché prise, je le dévoile enfin ; il a mon visage, le malin…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Grains de sable isolés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s