Deux rêves de Dieu (le premier, artificiellement induit)

RÊVE 1
Et si les basiliques romanes et orthodoxes, avec tous leur bulbes et leurs verrues protubérantes, nous procuraient une image de l’univers, tel que Dieu le voit ? L’univers — le multivers, avec son infinité de dimensions — ressemblerait alors à un assemblage proliférant de bulles encastrées  les unes dans les autres, et s’accroissant sans cesse de nouvelles dimensions. La vision du rêve ressemble à celle de la fractale en 3D, le Mandelbulbe. Sur le toit de l’univers-basilique se déclinent toutes les teintes les plus magnifiques de l’arc en ciel.

(Complément : de très belles images dédiées au Mandelbulbe : cliquer ici)

Le RÊVE 2, qui est chu de Dieu, et révèle sa nature indifférente, femelle et Tarkovskienne (Solaris), de celui-ci. Le rêve ne consiste pourtant qu’en une image, faite de collages de personnages de bande dessinée rudimentaires et désuets, montrant une foule de couples en train de danser ; avec une légende : « Tombé du ciel. Ne vous voit même pas ».
Je me réveille dans l’effroi de cet immense Ciel femelle divin, qui ne nous voit même pas, mais nous bombarde de rêves et d’images oniriques, au hasard.

Lien vers toutes les jaculations nocturnes et diurnes, cliquer ici
Lien vers la page d’accueil : cliquer sur le titre du blog, La Bibliothèque des Sables

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Jaculations nocturnes et diurnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s